Avertir le modérateur

16 janvier 2016

Azebaïdjan: RSF "extrêmement inquiète" pour un journaliste indépendant enlevé par la police

azeri repression.jpg

Reporters sans frontières (RSF) condamne la détention au secret du journaliste Shirin Abbasov, disparu depuis le 16 septembre 2015. Le jeune reporter est la dernière victime en date de la campagne de harcèlement contre la chaîne de télévision en ligne Meydan TV.

Le journaliste Shirin Abbasov, qui collabore avec la web-TV indépendante Meydan TV, a disparu sans laisser de trace le 16 septembre 2015 alors qu’il se rendait à l’université. Selon son avocat, qui n’a toujours pas été autorisé à le voir, le journaliste est détenu par l’unité de lutte contre le crime organisé (MIA) de la police. Selon nos informations, il a été placé en détention pour une durée de 30 jours.

La journaliste Aytaj Ahmedova, qui travaille aussi pour Meydan TV, a également été enlevée en pleine rue le 16 septembre par des hommes en civil qui se sont avérés être des agents de cette même unité de police. Après avoir été interrogée plusieurs heures, elle a finalement été relâchée.

“Nous sommes extrêmement inquiets par la détention au secret de Shirin Abbasov, déclare Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est & Asie centrale chez Reporters sans frontières. Nous considérons que le journaliste est en danger et nous exigeons sa remise en liberté immédiate. Les autorités ne peuvent impunément continuer à recourir à des méthodes illégales contre les derniers journalistes indépendants.”

Les deux journalistes ont en commun d’avoir couvert de nombreux procès de défenseurs des droits de l’homme et de journalistes indépendants, notamment ceux de Khadija Ismaïlova et de Leïla et Arif Iounous. Plusieurs collaborateurs de la chaîne avaient d’ailleurs été convoqués par la police peu de temps après le procès de la célèbre journaliste. Shirin Abbasov est interdit de quitter le territoire azerbaïdjanais depuis le 30 juin 2015 en raison de sa collaboration avec Meydan TV.

Fondée en exil en 2013, alors qu’une vague de répression sans précédent commençait à s’abattre sur la société civile azerbaïdjanaise, la chaîne de télévision en ligne Meydan TV est la cible d’un harcèlement intense de la part des autorités. Média indépendant de référence, la chaîne s’est imposée en pointant les atteintes aux droits de l’homme et la corruption qui règne dans le pays.

Le fondateur de Meydan TV, Emin Milli, est exilé en Allemagne depuis 2012 après un an et demi d’emprisonnement arbitraire. Le 26 juin, un intermédiaire proche du ministre des Sports a fait parvenir au journaliste un message lui promettant que “l’État le punirait, où [qu’il soit], pour la campagne de dénigrement” qu’il aurait orchestrée. Sous pression, plusieurs membres de sa famille ont publiquement pris leurs distances avec lui, fin juin, dans une lettre adressée au président Ilham Aliev et publiée dans les médias. Un mois plus tard, son beau-frère était arrêté dans une affaire montée de toutes pièces.

L’Azerbaïdjan figure à la 162e place sur 180 au Classement mondial 2015 de la liberté de la presse de Reporters sans frontières.

06 juin 2015

Baku 2015: Bloody european games in the land of tears

http://westernarmeniatv.com/wp-content/uploads/bfi_thumb/Sports_20150402_2-65zh4l8uuiv20dxj7i5xu03si9mqbytbini7qmxc2ib.jpg

http://fr.rsf.org/azerbaidjan.html

Anti-Semitism forcing Jews to leave Turkey

16:48 Publié dans TURKEY | Lien permanent | Commentaires (0)

Jeux Européens de Baku : n’oubliez pas la répression en Azerbaïdjan.

https://www.fidh.org/local/cache-vignettes/L550xH256/sitefr-9cee1-bd608.jpg

https://www.fidh.org/La-Federation-internationale-des-lig...

Bakou 2015: une dictature dénoncée par la FIDH

Azerbaïdjan : Les gouvernements européens doivent agir pour la libération des prisonniers politiques

Une semaine avant la cérémonie d’ouverture des premiers Jeux européens qui se tiendront à Bakou, en Azerbaïdjan, la FIDH demande aux représentants politiques des pays européens de conditionner leur participation à la cérémonie d’ouverture à la libération de tous les prisonniers politiques et activistes détenus arbitrairement.

Azerbaïdjan : Les gouvernements européens doivent agir pour la libération des prisonniers politiques

Lire la suite

Racism in Turkey

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/83/Long_live_racist_turkey.jpg/280px-Long_live_racist_turkey.jpg

'Long Live Racist Turkey’ spray-painted by unidentified people

on the walls of an Armenian church in Istanbul

In Turkey racism and ethnic discrimination are prevalent in its society and throughout its history, and this racism and ethnic discrimination is also institutional against the non-Muslim and non-Sunni minorities.This appears mainly in the form of negative attitudes and actions by Turks towards people who are not considered ethnically Turkish. Such discrimination is predominately towards non-Muslim minorities such as the Jewish and Christian minorities like Jews, Greeks, Armenians, Assyrians, and others, as well as hostility towards various interpretations of Islam such as Alevis, Sufis, Shiites and other Muslim non-Turks such as Kurds, Zazas and Arabs.

16:24 Publié dans racisme | Lien permanent | Commentaires (0)

11 mars 2013

The Genocide of Armenians and making of modern Turkey.

Prof. Uğur Üngör Ermeni Soykırımı Sırasında Yaşanan Haciz Olaylarını Anlatıyor -

Le professeur Uğur Üngör est né en 1980 à Erzincan (Turquie), a été élevé à Enschede aux Pays-Bas et est actuellement maître de conférence d'Histoire et de sociologie, spécialiste dans les domaine de la violence de masse et des génocides -en particulier le Génocide des Arméniens et le Génocide des Tutsis- et professeur adjoint d'Histoire à l'Université d'Utrecht aux Pays-Bas. Dans ce document, il explique le scénario établi par les Jeunes turcs dans la confiscation des biens arméniens durant le génocide.

Lire la suite

06 août 2012

ARMÉNOPHOBIE: Les ressortissants arméniens ne peuvent plus acquérir de biens immobiliers en Turquie

En vertu d’une nouvelle décision du Gouvernement turc, les citoyens de certains pays, dont l’Arménie, la Syrie, Cuba, le Yémen, la Corée du Nord etc, ne peuvent plus s’acheter des biens immobiliers en Turquie. Les citoyens de 52 pays peuvent acheter des biens avec restrictions.

Ambassade de France en Arménie

Service de presse

http://francais.islammessage.com/panel/media/flash/racisme.jpg

01 août 2012

Israël : les Ethiopiens face au racisme


23:40 Publié dans ISRAEL, racisme | Lien permanent | Commentaires (0)

12 juin 2012

AZERBAIDJAN: répression des journalistes.

Azerbaïdjan : deux ans de prison pour un journaliste d’une TV iranienne

Un journaliste azerbaïdjanais travaillant pour une chaîne de télévision iranienne a été condamné lundi à Bakou à deux ans de prison pour possession de drogue, a indiqué son frère dénonçant un jugement politiquement motivé sur fond de tension entre l’Azerbaïdjan et l’Iran.

http://www.yerkirmedia.am/userfiles/21.11.11-8394aliev.jpg

ALIEV, autoproclamé "président" à vie,

despote de l'Azerbaidjan.

Anar Bayramli, un citoyen azerbaïdjanais employé par la chaîne de télévision iranienne Sahar, accusé par le passé de faire de la propagande pour l’Iran en Azerbaïdjan, a été reconnu coupable de possession d’héroïne, selon le jugement du tribunal.

“La police et les enquêteurs ont fourni de faux témoignages“, a déclaré à l’AFP le frère du condamné, Eldar Bayramli.

“Nous considérons cette affaire comme politiquement motivée et allons bien entendu faire appel de cette décision“, a-t-il ajouté.

Les relations se sont tendues ces derniers mois entre l’Iran et l’Azerbaïdjan, pays du Caucase à majorité musulmane chiite.

En mars, l’Azerbaïdjan a affirmé avoir déjoué des attentats que préparait Téhéran contre les ambassades d’Israël et des Etats-Unis à Bakou, et arrêté 22 personnes soupçonnées d’avoir été recrutées et formées à cet effet par l’Iran. Les autorités iraniennes ont démenti ces accusations.

En mai des dizaines d’Azerbaïdjanais avaient protesté à Bakou contre la politique de Téhéran, certaines exhibant des pancartes se moquant de l’Ayatollah Ali Khamenei, le Guide suprême de la Révolution islamique.

02 juin 2012

AZERBAIDJAN: UNE DICTATURE DE PLUS EN PLUS FÉROCE.

30 avril 2012

Cem Özdemir, leader des Verts Allemands « la Turquie doit cesser sa politique négationniste du génocide arménien »

http://www.armenews.com/IMG/arton78938-480x320.jpg

Le 21 avril, à l’église Saint Pierre de Hambourg, était commémoré le 97e anniversaire du génocide arménien en présence de plus de 700 personnes. Parmi les invités, le leader des Verts Allemands, d’origine turque, Cem Özdemir. Lors de son discours C. Özdemir a appelé le gouvernement de la Turquie à arrêter sa politique négationniste du génocide des arméniens et a encouragé la société civile turque à revisiter et analyser « ces pages tragiques de son Histoire ». Ertan Tobrk, le leader de la communauté kurde alévie d’Allemagne a dit de son côté que son peuple avait reconnu et condamné le génocide des arméniens exécuté par le gouvernement turc. Un représentant de la communauté assyro-chaldéenne d’Allemagne a également condamné la Turquie pour le génocide. Armen Mardirosian l’Ambassadeur d’Arménie en Allemagne est également intervenu lors de cette manifestation. La chorale « Gayané » composée d’Arméniens, d’Allemands et de Turcs a interprété des chants européens et arméniens.

GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS: Ayse Gunaysu : « J’ai honte »

http://www.armenews.com/IMG/arton79122-480x319.jpg

 Vendredi 27 Avril, à l’invitation de l’Armenian Council of Europe & Sourp Khatch Tebrevank, Ayse Gunaysu, représentante de la Ligue des Droits de l’Homme en Turquie, et Ara Sarafian, historien et Président de l’Institut Komitas à Londres, ont donné une conférence au Centre culturel Alex Manoogian (UGAB) de la rue de Courcelles à Paris.

Arrivant d’Istanbul, où l’un et l’autre ont participé, le 24 Avril, aux commémorations rendant hommage aux victimes du génocide de 1915, ils ont été chaleureusement accueilli par les 240 personnes venus les écouter. Il y avait là, bien sûr des français d’origine arménienne, mais aussi des turcs, kurdes et français. Les historiens Raymond Kevorkian et Dickran Kouymjian étaient également présents.

D’apparence fragile, une voix douce et légère, chaleureuse, Ayse Gunaysu n’en est pas moins une femme déterminée dans ses convictions ; étant la seule en Turquie, soutenue par la Ligue, à demander formellement la reconnaissance du génocide des arméniens et ses réparations, sachant qu’elle peut être à tout moment arrêtée dans son élan humaniste par les autorités de son pays.

S’exprimant en turc, avec l’appui d’une traductrice, la militante a délivré le message de son organisation et s’est livré à l’exercice des questions réponses sans tabou.

« Je voudrais que vous sachiez que pour moi d’être ici est un honneur. J’en suis fière. Mais j’ai aussi une sensation de honte. L’origine de cette honte que j’ai aujourd’hui, c’est parce que je viens de cet État. Cet État qui est l’auteur de ce génocide. » dit-elle. Poursuivant en indiquant que « si il n’y avait pas eu de génocide en 1915, la population arménienne s’élèverait aujourd’hui à 17 millions. A cette époque, une personne sur cinq n’était pas de confession musulmane, dont les arméniens. Aujourd’hui ils ne représentent plus qu’une goutte dans l’océan, au même titre que les Roms et les Assyriens déportés et dépossédés de leurs richesses. Voilà pourquoi aujourd’hui j’éprouve cette sensation de honte », dira-t-elle.

Lire la suite

Turquie : Harcelé par le régime, le pianiste Fazil Say décide de s’exiler

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L198xH299/tn_say-fazil9f1f-3fa50.jpg

Fazil Say, compositeur et pianiste turc de renom international, a annoncé qu’il avait décidé de s’exiler au Japon, s’inquiétant de la montée d’un conservatisme islamiste opéré par le régime turc, dans un entretien au journal Hürriyet publié lundi.

“J’ai été exclu à 100% (de la société turque). Je pense qu’il est temps pour moi de m’installer au Japon“, a indiqué l’un des plus grands talents contemporains de Turquie et porte-parole des milieux laïcs, se disant victime d’une intolérance sociale et d’une censure du régime sur ses oeuvres.

“Quand j’ai dis que j’étais athée (...) on m’a insulté. La justice a été saisie sur ce que j’ai écrit sur Twitter. Je suis peut-être la première personne au monde à faire l’objet d’une enquête en justice pour avoir déclaré mon athéisme“, a-t-il dit.

Le pianiste avait récemment attiré les foudres des conservateurs en Turquie par des messages avec une pointe de provocation sur l’Islam sur Twitter. Un influent député du parti issu de la mouvance islamiste au pouvoir, (AKP, Parti de la justice et du développement), Samil Tayyar, lui avait répondu en insultant ouvertement sa mère “sortie d’un bordel“, provoquant des remous dans la classe politique, la presse et les réseaux sociaux.

“Si je suis condamné à la prison, ma carrière sera terminée“, a ajouté le musicien âgé de 41 ans qui passe une grande partie de son temps entre deux continents.

Lire la suite

20 avril 2012

AZERBAIDJAN: APPEL AUX PARTICIPANTS DE L'EUROVISION

L'AZERBAIDJAN, UN PAYS OÙ LES INÉGALITÉS SONT IMMENSES, ET LA RÉPRESSION DU PEUPLE ET DES INTELLECTUELS AU MAXIMUM, ET OÙ LA HAINE DES VOISINS EST ÉRIGÉE EN POLITIQUE D'ÉTAT.

Assassinats de journalistes, arrestations arbitraires, expulsions illégales, harcèlements...
L'Eurovision doit dénoncer ces crimes contre les droits de l'homme en Azerbaïdjan !

SIGNEZ LA PÉTITION: ICI

Eurovision-2012 Contestants: Show your solidarity and support human rights in Azerbaijan

15 mars 2012

VIDÉO: The Turkish Lie (le mensonge turc)

RESPECT !

UN MOMENT DE RECUEILLEMENT pour les Arméniens d'Adana.

Pour approfondir le sujet:

SOURCES: LE CERCLE DES ÉCRITS CAUCASIENS

- cliquez sur la couverture du livre POUR ACCÈDER AU RÉSUMÉ ci-dessous:

http://pmcdn.priceminister.com/photo/duckett-ferriman-frederick-zaccheus-les-jeunes-turcs-et-la-verite-sur-l-holocauste-d-adana-en-asie-mineure-en-avril-1909-livre-893736963_ML.jpg

 

http://a1.idata.over-blog.com/300x449/2/81/18/20/cvraimentlabonneenfinjp-copie-1.jpg

26 février 2012

Le génocide des Arméniens, entretien avec Yves Ternon

Yves Ternon (né en 1932 à Saint-Mandé) est un historien français. Il est docteur en histoire à l'université de Paris IV (La Sorbonne), et habilité à diriger des recherches à l'université Paul Valéry de Montpellier

C'dans l'air : Peut-on se fâcher avec les Turcs ?

30/12/2011 - La proposition de loi, déposée par la députée UMP Valérie Boyer, prévoit de punir d'un an d'emprisonnement assorti d'une amende de 45.000 euros "la contestation de l'existence du génocide arménien et des génocides reconnus par la loi".

Débat avec :
Ali Kazancigil, politologue, directeur de la revue Anatolie, Ara Toranian, co-Président du CCAf, rédacteur en chef des Nouvelles d'Arménie Magazine, Jean-François Bayard, directeur de recherche au CNRS, et Frédéric Encel, Docteur en géopolitique, Maître de conférence à Sciences-Po.

25 février 2012

FRANCE: Protection Juridictionnelle contre la Négation des Génocides

Conférence de presse :( Le mercredi 22 février 2012 de 10h00 à 11h00 du matin.)

"Protection Juridictionnelle contre la Négation des Génocides

en relation avec la saisine du Conseil Constitutionnel"

Avec participation de

Maître Philippe KRIKORIAN,

Avocat au Barreau de Marseille,

Spécialiste des questions juridiques liées au négationnisme en France et en Europe

Et Monsieur Arménag APRAHAMIAN,

Président du Conseil National Arménien.

04 février 2012

TURQUIE: LIBERTÉ POUR "RAGIP ZARAKOLU".

http://2.bp.blogspot.com/-0hFXHUbvZI4/Ttb9r8w-9-I/AAAAAAAAAFo/J8nYMHqIUAs/s1600/ragip-zarakolu-logo.png

cliquez ici: FREEDOM FOR ZARAKOLU

ILS VEULENT TUER LA LIBERTÉ D'EXPRESSION!

ILS VEULENT TUER RAGIP ZARAKOLU !

NON À LA TERREUR EN TURQUIE !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu