Avertir le modérateur

28 mars 2008

Dogu PERINCEK : un criminel antisémite et négationniste

Affaire Ergenekon : Dogu Perinçek placé en détention, Selçuk libéré...

mardi25 mars 2008


Le président du parti travailliste, IP (opposition gauche), Dogu Peinçek et 3 autres personnes ont été inculpées et écrouées lundi par un tribunal d’Istanbul dans le cadre de l’enquête sur le mystérieux réseau Ergenekon qui se serait fixé pour objectif de déstabiliser la Turquie.

L’ancien recteur de l’Université d’Istanbul Kemal Alemdaroðlu (membre du comité Talat Pacha) et l’homme d’Affaires Ibrahim Benli ont été relâchés. Alemdaroðlu ne peut pas quitter le territoire turc et doit se présenter le premier et le 15ème jours de chaque mois à la police et signaler sa présence.

M. Perinçek a été accusé par le parquet d’être "un dirigeant d’Ergenekon" et d’"être en possession de documents secrets appartenant à l’Etat".

M. Peinçek a été transféré à la prison de Bayrampasha à Istanbul.


Lire la suite

24 mars 2008

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

Le BNVCA salue la décision de madame ALLIOT MARIE,ministre de l'intérieur qui a révoqué" Bruno GUIGUE Sous Prefet de SAINTES (17100)qui a manqué à son devoir de réserve en publiant sur le site islamiste OUMMA.COM une violente diatribe anti-israelien

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY


62ef0137c29a942207ed5271913fd540.gif
Le Président
Sammy GHOZLAN
0609677005

PARIS LE 23 MARS 2008

COMMUNIQUE

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue avec beaucoup de déférence et de gratitude,la juste décision de madame Michèle ALLIOT MARIE Ministre de l’Intérieur qui vient de révoquer le Sous Préfet Bruno GUIGUE de Saintes en Charente Maritimes pour avoir publié une tribune violemment anti -israelienne sur le site islamiste OUMMA.COM support entre autres d’autres auteurs pour le moins controversés comme Tariq RAMADAN, ou Alain SORAL .
Nous considérons qu’en prétendant qu’ « ISRAEL est le seul état au monde dont les-snippers-abattent les fillettes à la sortie de l’ecole » de même qu’en arguant que grâce à la loi religieuse, « on s’interrompt de torturer dans les geôles israeliennes » ce haut fonctionnaire ,coutumier du fait, a non seulement failli à son devoir de réserve, mais participé à l’incitation à la haine d’Israel qui est à l’origine du passage à l’acte antijuif, depuis l’an 2000 ,sur notre territoire, en même temps qu’éclatait l’intifada contre Israel.
Nous considérons que la mesure prise par madame la Ministre de l’Intérieur est salutaire et exemplaire.
Nous attendons que cette sanction prise contre ce haut fonctionnaire de l’Etat ,soit dissuasive et de nature à prévenir d’autres débordements inadmissibles pouvant entrainer des troubles à l’ordre public,et la haine antijuive.
Nous demandons le retrait immédiat de tous les textes de ce Sous Prefet GUIGUE,parus sur le site OUMMA.COM.et notamment du texte incriminé intitulé «Quand le lobby sioniste se déchaine contre l’ONU »

http://www.sosantisemitisme.org/communique.asp?ID=140

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article63651

23 mars 2008

PÉTITION NATIONALE DE SOUTIEN À RAGIP ZARAKOLU lancée par la Ligue des droits de l'Homme du Rhône (LDH): SIGNEZ LÀ!


ALERTE EN TURQUIE :  Inquiétudes pour les droits de l’Homme en ce qui concerne le procès visant l’éditeur RAGIP ZARAKOLU.


918dcedf871ac898a26b30a4e56f6078.jpg
Nous signataires de la pétition nationale de soutien à l’éditeur turc Ragip Zarakolu, exprimons notre inquiétude au sujet du traitement réservé à l’éditeur Ragip Zarakolu pour sa publication d’un livre de George Jerjian, intitulé « Gerçek bizi Ozgür Kilacak » (La vérité nous libérera / Arméniens et Turcs réconciliés).

les droits fondamentaux de l’éditeur Ragip Zarakolu à un procès équitable, à la liberté d’expression et à la liberté d’édition sont violés dans cette affaire.

Ragip Zarakolu, co-fondateur et propriétaire des éditions Belge, est accusé à Istanbul d’« outrage à l’Etat » (article 301 du code pénal turc). Les accusations peuvent entraîner une peine de sept ans et demi d’emprisonnement. La prochaine audience du tribunal est prévue le 08 avril 2008.

Les accusations contre l’éditeur Ragip Zarakolu violent directement les critères européens et internationaux de la liberté d’expression

Après de nombreux renvois, Ragip Zarakolu s’est de nouveau présenté au tribunal le 4 décembre 2007, date à laquelle l’affaire fut de nouveau renvoyée au 31 janvier 2008 puis au 08 avril 2008. La conduite même de ce procès constitue en fait une forme de harcèlement et de sanction contre le plaignant, qui ose produire des ouvrages abordant des questions sensibles.

Comme nous l’avons écrit plus haut, nous estimons que ce procès n’aurait jamais dû commencer. Nous espérons sincèrement que l’éditeur Ragip Zarakolu sera acquitté le 08 avril 2008.

Nous demandons l’abolition de l’article 301 du code pénal turc et de modifier d’autres dispositions de la législation turque.


auteur : Ligue des droits de l'Homme - fédération du Rhône


allez signer sur le site suivant:
28dae67440fbeecada922836e1f8111f.jpg
http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1661

Faites circuler ! Urgent !

15 mars 2008

TURQUIE : Appel à l'opinion publique pour le procès de Temel Demirer…



Traduction Louise Kiffer:

Le régime est devenu peu à peu un régime policier. L'oppression militariste s'est accrue, le racisme et le fascisme ont augmenté, les Droits de l'Homme et les libertés limitées sont violés; et pendant ce temps les choses qui avaient été faites pour restaurer l'idéologie dominante du régime nous sont présentées comme "processus de démocratisation"…Les demandes les plus modestes sont rejetées par de nombreuses méthodes et de nombreux moyens. Il est devenu manifeste à chacun aujourd'hui ce que contenaient les "pactes démocratiques" que le Parlement avait passés il y a environ 10 ans. Les changements et modifications juridiques, faits pour la cause de la démocratisation du pays n'ont été accomplis en fait que "pour éliminer les droits et les libertés limités du peuple et pour faire obstruction à toutes sortes d'opposition sociale et politique"… Ainsi, ce qu'ils font consiste simplement à changer les numéros des codes/lois. Mais abolir une loi et/ou la modifier ne change rien car chaque loi a sa sauvegarde… Il y a un tel stock de lois que si on le désire il n'y a aucune pensée ni action qui ne puisse être condamnée…

Temel Demirer est en procès pour son discours improvisé qu'il a prononcé au cours de la marche de protestation ayant eu lieu après que Hrant Dink fût assassiné avec préméditation et sauvagement par l'Etat, conformément à l'article 301 du Code Pénal turc, article qui est le symbole du racisme et du nationalisme fanatique. Il y a bien d'autres articles influents dans ce Code TCK: le 215ème, 216ème, 303ème, 314/2ème, 318ème, et maints autres. Toutefois, les articles qui bannissent la liberté de pensée, d'expression et d'association ne sont pas inclus seulement dans ce code pénal TCK. Il ne faut pas oublier l'article 7/2ème sur la "Prévention de l'Acte de Terrorisme", l'Acte n° 5816 qui est connu sous le nom d'Acte de la Protection d'Atatürk, ainsi que d'autres actes divers.

Lire la suite

13 mars 2008

Le procès de Temel Demirer pour avoir reconnu le génocide des Arméniens débute aujourd’hui en Turquie

a06ef9818d048685086e4707d8949a64.jpg Selon l’agence d’information indépendante turque Bianet le lendemain du meurtre de Hrant Dink le 19 janvier 2007, l’écrivain turc Temel Demirer a lu une déclaration à la presse à Ankara disant que le journaliste n’avait pas seulement été tué parce qu’il était arménien, mais aussi parce qu’il avait parlé du génocide arménien.

Un an plus tard, Temel Demirer a été mis en accusation en vertu de l’article 301 et 216 pour “ dénigrement de la République Turque ” et “ incitation à la haine et à l’hostilité. ”

Temel Demirer passera en jugement en première instance devant la Court Pénal n°2 d’Ankara aujourd’hui.

L’acte d’accusation préparé par le Procureur en chef de la République Levent Savas le 24 décembre 2007 est basé sur des rapports et des enregistrements de la police. Selon l’acte d’accusation, Temel Demirer a déclaré la chose suivante lors d’une réunion de protestation :

“ Nous vivons dans un pays où les meurtres et le silence sur la vérité sont des associés. Hrant a été assassiné non seulement parce qu’il était arménien, mais parce qu’il a dit expressement la réalité qu’un génocide a eu lieu dans ce pays. Si les intellectuels Turcs ne commettent pas 301 crimes en vertu de l’article 301, donc ils seront coupables du meurtre de Hrant, aussi. "

"Il y a eu un génocide dans notre histoire, il s’appelle le génocide arménien. Aux dépens de sa vie, Hrant nous a dit à tous cette réalité. Ceux qui ne commettent pas un crime contre l’état meurtrier font partie du meurtre. Ceux qui ont tué les arméniens hier attaquent aujourd’hui nos frères et sœurs kurdes. Ceux qui veulent la fraternité des peuples ont besoin de faire face à cette histoire. Nous devons commettre des crimes pour éviter que ce qui est arrivé aux arméniens arrive aux Kurdes. J’invite tous ceux d’entre vous à commettre des crimes. Oui, il y a eu un génocide arménien dans ce pays."

La déclaration a été signée par les personnes et organisations suivantes :

FIKRET BASKAYA, ISMAIL BESIKCI, YUKSEL AKKAYA, MEHMET OZER, NECMETTIN SALAZ, AHMET TELLI, RUSEN SUMBULOGLU, TAYFUN ISCI, MAHMUT KONUK, IBRAHIM AKYOL, ABDULLAH AYDIN, OKTAY ETIMAN, SAIT CETINOGLU, HALIL IBRAHIM VARGUN, OZGEN SECKIN, ZISAN KURUM, METE KAAN KAYNAR, HAKKI ATIL, MUSTAFA KAHYA, ANIL ASLAN, HUSEYIN ONTAS, EROL BIYIKLI, CENNET BILEK, SERPIL KOKSAL, SELÇUK KOZAGACLI, H. IBRAHIM VARGUN, EVRIM KILIC, YILMAZ ERDOGAN, PINAR DURSUN, SAMET ERDEMIR, OZER AKKUS, OZGUR DOGAN, MEHMET TOGAN, RAMAZAN GEZGIN, METIN UZUNOZ, ONUR ISIK, HUSEYIN GEVHER, ULKU CEVIK, HUSEYIN GUNGOR, MUZAFFER CELIKKOL, RIZA KARAMAN, METIN AYHAN, IRFAN KAYGISIZ, CAGDAS KUPELI, DEVRIM KAHRAMAN, TULAY KOCAK, ALI ERSIN GUR, MUHARREM DEMIRKIRAN, HALDUN ACIKSOZLU, ADIL OKAY, CONFEDERATION DES TRAVAILLEURS EN EUROPE VENANT DE TURQUIE (ATIK)

08 mars 2008

NEGATIONNISME: USA : Bernard-Henri Lévy évoque le génocide des Arméniens

9294ccf34e51b99b637e4e285007b909.jpgNEGATIONNISME USA :

Bernard-Henri Lévy évoque le génocide des Arméniens

 

A l’occasion d’une conférence donnée cette semaine Bernard-Henri Levy a évoqué le négationnisme du génocide des Arméniens dans les médias américains. Voici l’un des articles publiés à cette occasion.

Traduction Gilbert Béguian

Article publié dans le New York Sun

Débat de Lévy sur l’Islamisme, le Génocide

Conférences

Par KATE TAYLOR

4 mars 2008

Dans un discours demain soir au 92nd Street Y, le célèbre philosophe français Bernard Henry Lévy soutiendra que l’extrémisme islamique est un descendant direct des formes du fascisme et constitue aujourd’hui la plus grande menace pour les Juifs.

Dans une interview la semaine passée, M. Lévy disait : « quand on réalise, dans le programme du Hamas » ou du Hezbollah, « à quel point leur relation avec les Juifs repose sur les notions de sang et de race, [et] avec quel sérieux ils prennent ‘le Protocole des Sages de Sion’ - on constate que le contenu de leur idéologie et leur inspiration sont très similaires au contenu de l’idéologie nazie ».


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu