Avertir le modérateur

26 juin 2008

Le Parlement Hollandais se mobilise pour Ragip Zarakolu

PAYS-BAS:



Questions écrites sur la condamnation de Ragip Zarakolu

La Haye, le 20 Juin 2008

La Fédération des Organisations Arméniennes des Pays-Bas (FAON) a été informé aujourd’hui que les membres des quatre factions du Parlement néerlandais, à savoir l’Union chrétienne, le PSC, le VVD (libéral) et le CDA (Chrétiens Démocrates), ont soumis des questions écrites au Ministre des Affaires étrangères et au Secrétaire d’État des Affaires européennes sur la condamnation à cinq mois d’emprisonnement de l’éditeur turc Ragip Zarakolu pour publication d’un livre sur le génocide arménien.

Les questions écrites sont les suivantes :

1. Avez-vous relevé qu’un éditeur turc a été condamné à cinq mois de prison pour avoir publié un livre sur le génocide Arménien de 1915 ?

2. Quelle est votre opinion sur cette condamnation, qui est basée sur le très controversé article 301 du Code pénal turc ?

3. Les respectifs articles controversés du Code pénal turc ont été adaptés récemment dans le cadre d’une pression opérée par l’Union Européenne afin d’être mieux à même de garantir la liberté d’expression en Turquie, notamment en ce qui concerne le génocide arménien. Est-ce que cela signifie que l’application de ces amendements a juste été d’ordre cosmétique ? Que peut-on conclure sur la portée et le sens de l’article 301 après cette condamnation ?

4. Quelles sont les mesures que le Ministre a l’intention de prendre bilatéralement et dans le contexte de l’UE à l’adresse du gouvernement turc sur cette condamnation ?

5. Que signifie cette condamnation turque au mépris de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne et avec la Convention européenne sur les Droits de l’Homme ?

6. Quelles sont les conséquences de cette condamnation, selon le ministre, sur les négociations d’adhésion à l’UE avec la Turquie, compte tenu de la Motion 21501-20, Nr.. 270 présentée par l’ancien député Rouvoet et partisans, adoptée par l’Assemblée ?

D’autre part, Miklos Haraszti, Représentant de l’OSCE sur la liberté des médias, a condamné samedi 21 juin 2008 les cinq mois de prison infligés à l’éditeur turc Ragip Zarakolu pour "outrage aux institutions de la République turque" malgré le fait que l’article 301 du Code pénal turc a récemment été réformé.

“Il est consternant de constater que malgré les récents changements dans le droit, de graves obstacles à la liberté d’expression en Turquie demeurent.

Les gens sont toujours emprisonnés pour avoir publié des idées pacifiques », dit Haraszti. "La liberté de débat s’améliorera en Turquie que si le gouvernement cesse de tenter de contrôler le débat à priori. L’article 301 doit être supprimé définitivement"

Le 17 Juin, un tribunal d’Istanbul a condamné Zarakolu pour "outrage aux institutions de la République turque" pour la publication d’une traduction turque de "The Truth Will Set Free" (La Vérité nous libérera) de l’auteur britannique George Jerjian. Le livre évoque les massacres des Arméniens en 1915.

Jean Eckian

19 juin 2008

génocide arménien: Ragip zarakolu condamné à la prison !

630645303.jpgRagip Zarakolu a été reconnu coupable hier « d’avoir insulté les institutions de la république Turque » en vertu de l’article 301 du code pénal de la Turquie.

Cette loi controversée a été récemment reformée sous la pression de l’UE pour assurer la liberté de parole en Turquie.C’est le premier verdict depuis.

La sentence de M. Zarakolu semble confirmer les craintes les militants des droits de l’homme qui pensaient que la modification de la loi n’était simplement a déclaré Sarah Rainsford de la B.B.C. à Istanbul.

En avril il est devenu un crime d’insulter la nation turque, plutôt que le « Fait d’être turc ».

Mais insulter la nation turque peut toujours être punie jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

M. Zarakolu est passé en justice pour la publication d’un livre d’un auteur britannique George Jerjian sur le génocide des Arméniens sous l’Empire Ottoman en 1915.

En délivrant la sentence, le juge a dit à M. Zarakolu qu’il avait insulté la république turque et ses fondateurs.

Les poursuites contre M. Zarakolu n’ont pas été autorisées par le ministère turc de la Justice comme l’exige la réforme et Ragip Zarakolu a dit qu’il fera appel du verdict.

La sentence ne s’appliquera pas tant que l’appel n’est pas jugé.

À l’extérieur de la cour, M. Zarakolu a dit que telles décisions avaient fait taire beaucoup d’auteurs en Turquie, mais qu’il continuerait à défier les restrictions.

« J’attendais en partie ce résultat. Mais c’est une lutte pour la vérité et elle continuera. Je ne m’accepte pas en tant que coupable. C’est une condamnation de l’histoire officielle et du négationnisme » a-t-il dit.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu