Avertir le modérateur

14 août 2010

La Turquie aurait utilisé des armes chimiques contre les combattants Kurdes

arton63165-314x232.jpg

La presse allemande a révélé que la Turquie a utilisé des armes chimiques lors des affrontements de l’armée turque avec les combattants kurdes au sud-est du pays. Les journaux allemands « Der Spiegel », « Die Welt » et « Die Tageszitung » reprennent l’information selon laquelle lors des combats au Kurdistan, depuis le 1er juin, les forces d’Ankara ont utilisé des armes chimiques lors des affrontements sanglants contre les Kurdes. Les soldats Turcs détruisent ensuite les corps des combattants Kurdes pour effacer les traces de l’utilisation de produits chimiques. Dans une interview au « Der Spiegel » Claudia Roth qui co-préside en compagnie de Cem Özdemir (d’origine turque) le parti des Verts allemands, a demandé à la Turquie de répondre à ces accusations. Un député allemand a en outre demandé la mise en place d’une commission internationale chargée de faire la lumière sur cette affaire d’utilisation d’armes chimiques par l’armée turque. L’occident qui avait à juste titre condamné jadis l’attaque par des armes chimiques d’un village kurde de Halabdja (Irak) par Saddam Hussein, fera-t-il le même geste pour la Turquie ?

K.A

02 août 2010

Azerbaidjan: L’emprisonnement d’Eynulla Fatullayev dérangerait-il ?

http://fr.rsf.org/local/cache-vignettes/L72xH72/arton8768-97328.png

Le journaliste norvégien Erling Borgen et son cameraman Dag Inge Dahl ont été violemment pris à partie par les agents de sécurité, à l’aéroport de Bakou, tôt dans la matinée du 6 mai 2010. Ils ont saisi des documents importants, ainsi que la clé USB du journaliste avec l’équivalent de six jours de tournage.

Erling Borgen et son cameraman étaient venus en Azerbaïdjan pour réaliser un reportage sur Eynulla Fatullayev, journaliste actuellement en détention. Comme l’équipe avait prévu de possibles incidents, elle avait déjà fait parvenir à Oslo une copie de l’intégralité de leurs documents. Le montage du documentaire « Un détenu en Azerbaïdjan », pourra donc malgré tout avoir lieu. Ce que n’avaient certainement pas anticipé les agents de sécurité à l’aéroport…

cliquez: reporters sans frontières.

http://www.actualites-news-environnement.com/images/rsf-grand.jpg

AZERBAIDJAN: Condamnation du journaliste Eynulla Fatullayev

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwJEzdLSqgTFuiEE_MFEjYJX0wOeD8ihmfJtb2Rvbby_AI59A&t=1&usg=__NV0oqNmUS08EFeAylfQkg1I1Sdc=http://www.freemedia.at/justicedenied/Eynulla_Fatullayev_b.jpg

"Nous avons appris avec préoccupation la condamnation du journaliste azerbaidjanais Eynulla Fatullayev à une nouvelle peine d’emprisonnement de deux ans et demi. Cette décision intervient après que la Cour européenne des Droits de l’homme de Strasbourg a rendu le 22 avril son jugement sur cette affaire et ordonné sa libération immédiate ainsi que l’octroi à l’intéressé d’une compensation financière.

Nous appelons les autorités azerbaïdjanaises à se conformer aux engagements auxquels elles ont souscrit dans le cadre de la Convention européenne des Droits de l’homme et à mettre en oeuvre le jugement de la Cour européenne des Droits de l’homme.

La France rappelle son attachement au respect des libertés fondamentales, notamment à la liberté d’expression et au droit des journalistes d’exercer librement leur métier."

in english:

Eynulla Fatullayev, a 32-year-old Azeri journalist and former editor-in-chief of the popular independent Azeri newspapers Realny Azerbaijan and Gundalik Azarbaycan, has long been victimised by the Azeri authorities for his critical reporting. He is currently serving an eight-and-a-half-year prison term. The charges under which Fatullayev has been convicted are considered spurious by both Azeri journalists and international human rights organisations.

Lire la suite

intolérance: L’Azerbaïdjan interdit les noms arméniens

http://www.armenews.com/IMG/arton62825-378x240.jpg

Si vous êtes un azéri et que vous cherchez un nom pour votre enfant, les autorités de Bakou ont quelque chose pour vous - une liste de noms permis qu’ils ont pris le soin de compiler.

Les prénoms associés "aux individus qui ont commis une agression contre le peuple azéri" seront couchés sur la liste noire par une nouvelle nomenclature de codes couleur qui est apparenté au système américain des couleurs d’alerte de la terreur.

Vous êtes très bien si vous choisissez un nom de la catégorie verte ce qui signifie que ces noms adoptent les valeurs de l’Azerbaïdjan au niveau “ national, culturel et idéologique ”selon l’agence de presse de Trend. Le jaune est pour les noms "indésirables" qui sonnent drôles pour les autres langues et "ne sont pas recommandés." Le rouge est pour les noms des agresseurs qui portent "une signification insultante dans notre langue."

En théorie cela signifie que "Ali" est vert, "Artush" est rouge et "Astrid" est jaune.

Si le nom que vous avez choisi est en alerte rouge, l’Académie Nationale de Sciences d’Azerbaidjan, qui a surveillé les savants travaillant sur le système d’alerte des prénoms, vous permez de la saisir pour des éclairages.


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu