Avertir le modérateur

23 novembre 2010

BELGIQUE: Communiqué pour l'extension de la punition du négationnisme

http://e-blogs.wikio.fr/wp-content/uploads/2010/10/olocausto.jpg

A l’occasion de la publication du rapport des Assises de l’interculturalité, le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB), Ibuka-Belgique et le Comité des Arméniens de Belgique

- considérant que

1° la Belgique a pris position à l’égard du négationnisme par la loi du 23 mars 1995 réprimant la négation du génocide nazi, adoptée par une large majorité, en sorte qu’une marche arrière aurait des effets ravageurs,

2° cette loi se réfère explicitement au génocide nazi, non pas pour honorer les victimes mais parce qu’une telle référence était et reste juridiquement indispensable,

3° cette loi a fait ses preuves à la fois par son effet dissuasif  et son efficacité judiciaire,

4° depuis quelques années, le négationnisme renaît et se développe au sujet des génocides des Tutsi et des Arméniens, profitant de ce que la loi de 1995 ne vise pas ces deux génocides,

5° répondant à une recommandation du Conseil de l’Europe, en 2004, le gouvernement a soumis à la Chambre un projet de loi visant à étendre la loi de 1995, puis y a malheureusement renoncé,

6° le 28 novembre 2008, le Conseil européen a adopté une décision-cadre relative à la lutte contre le racisme et la xénophobie engageant les Etats membres à réprimer pénalement toute forme de négationnisme,

7 ° sur l’initiative de la ministre fédérale de l’égalité des chances, les Assises de l’interculturalité ont confirmé la nécessité d’étendre le champ d’application de la loi de 1995, encore que les voies d’action suggérées soient maladroites,

- appellent le gouvernement fédéral et les Chambres à mettre fin à la recrudescence du négationnisme de la même manière qu’en 1995, c’est-à-dire en complétant l’article 1er de la loi du 23 mars 1995 comme suit (les ajouts proposés sont en gras) :

« Est puni d'un emprisonnement de huit jours à un an et d'une amende de vingt-six à cinq mille francs quiconque, dans l'une des circonstances indiquées à l'article 444 du Code pénal, nie, minimise grossièrement, cherche à justifier ou approuve le génocide commis  par le régime national-socialiste allemand pendant la seconde guerre mondiale, par le régime jeune-turc ottoman pendant la première guerre mondial et  par le régime rwandais du Hutu Power d’avril à juillet 1994.

Pour l'application de l'alinéa précédent, le terme génocide s'entend au sens de l'article 2 de la Convention internationale du 9 décembre 1948 pour la prévention et la répression du crime de génocide. »

Maurice Sosnowski, président du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique
Albert Gakumba, président d'Ibuka-Belgique

Michel Mahmourian, président du Comité des Arméniens de Belgique.


Turquie: La doctrine National-Kémaliste ancêtre du National-Socialisme ?

http://i970.photobucket.com/albums/ae187/Postedeveille/hitler-turquie.jpg

 

Une pancarte dans une manifestation

de protestation en Turquie contre Israel.

Il faut savoir que malheureusement, le racisme, le national-kémalisme et le national-socialisme ont de nombreux partisans en Turquie : il est écrit sur la banderolle "Félicitations aux nazis" :    « Ellerinize Sağlik »

Voici le hideux visage de la "république"  de Turquie, fondée par celui qui se faisait lui même appeler, le kaiser turc en la personne de Mustafa Kemal ataturk . Hitler s'en inspira grandement.(" Qui se souvient de l'Extermination des Arméniens": Adolf Hitler 1939).

La "République" de Turquie  doit être DÉNAZIFIÉE et DÉKÉMALISÉE au dires mêmes des démocrates de Turquie. Ce n'est pas avec une idéologie national-kémaliste ayant élevé le racisme et la haine de l'autre comme valeurs suprêmes que la "république" de Turquie peut intégrer l'Europe des Droits de l'Homme.

17 novembre 2010

Turquie : des dizaines de journalistes poursuivis en justice

http://collectifvan.org/images/news/Nov_20101117_07_33_22.jpg

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Les organismes de contrôle des médias en Turquie avertissent qu’un nombre croissant de journalistes turcs font face, non seulement à une menace de procès et à des amendes pour leur travail, mais aussi à d’éventuelles peines de prison. Selon le International Press Institute, depuis le 30 septembre 2010, 50 personnes travaillant dans la presse ont été incarcérées dans des prisons turques et au moins 50 pourraient être condamnées à des peines de prison. Le climat d'intimidation a poussé la Commission européenne à accuser la Turquie de ne pas suffisamment garantir la liberté d'expression. Cela n’a pas incité le Conseil de l’Europe à reporter la présidence turque du Conseil de l’Europe à des jours meilleurs. Le 10.11.2010, la Turquie a en effet accédé à la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe pour les 6 prochains mois : cet organe garantit l'efficacité du système européen de protection des droits de l'homme. Le monde marche sur la tête. Le Collectif VAN vous livre la traduction de cet article en anglais publié sur le site CNN le 10 novembre 2010.

Lire la suite en cliquant sur le liant suivant: Des dizaines de journalistes poursuivis en justice en Turquie

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu