Avertir le modérateur

02 décembre 2008

Le génocide des Arméniens : Un écrivain italien menacé de mort

http://www.armenews.com/IMG/arton47047-480x289.jpg

Le journaliste-écrivain génois Alberto Rosselli comme Roberto Saviano, auteur de "Gomorra" est menacé de mort annonce la presse italienne. Alberto Rosselli a écrit « L’olocausto armeno » (L’holocauste arménien) un livre publié par les Editions Solfanelli de Chieti.

Le livre publié en petit format est constitué de 96 pages et est vendu au prix de 7,50 euros.

« Le livre - a déclaré Alberto Rosselli - est sorti en 2007. Après quelques mois j’ai commencé à recevoir des coups de fils menaçants, soit directement, soit via ma femme. Des voix toujours différentes disaient que nous étions des bâtards, qu’ils allaient nous tuer et ainsi de suite. Et aux coups de téléphone suivirent même des messages par email sur un même ton. J’ai déposé plainte à la police mais cela fut inutile. Il semble, en effet, que les coups de téléphone viennent de l’etranger, ainsi que l’email. En pratique, ils me suggèrèrent de laisser tomber et de ne pas donner une valeur excessive à la chose. Le problème est que ces monsieurs se révèlent connaître parfaitement mes mouvements et ceux de ma femme. Ils savent même que j’ai un chien et comment il s’appelle. Et ceci peut signifier seulement une chose : depuis un an ils me contrôlent de visu ».

La situation qui a le plus effrayé Alberto Rosselli s’est produite samedi 27 septembre, c’est-à-dire le jour au cours duquel à Anguillara Sabazia, ville agréable sur le lac de Bracciano il recevait le Prix littéraire international Arché pour son livre « L’olocausto armeno ».

Dans l’après-midi, pendant qu’il se trouvait dans un auberge, une voix avec accent étranger l’a appelé au téléphone de sa chambre et encore une fois l’a menacé de mort en le couvrant d’insultes. La dernière fois qu’il a reçu ces menaces a été le dimanche 26 octobre, sur son portable pendant qu’il se rendait au Palais Tursi pour participer à un débat organisé par le sénateur Enrico Musso (Pdl) sur le projet de construire une mosquée à Genova.

14 septembre 2008

Temel Demirer victime du négationnisme d'Etat turc

Génocide des Arméniens : le ministère turc de la justice donne la permission de poursuivre Temel Demirer

samedi13 septembre 2008

Le ministère turc de la justice a donné sa permission pour que le système judiciaire lance des poursuites contre l’écrivain Temel Demirer en vertu de l’article 301 du code pénal turc suite à sa déclaration à la presse à Ankara le lendemain du meurtre de Hrant Dink disant que le journaliste n’avait pas seulement été tué parce qu’il était arménien, mais aussi parce qu’il avait parlé du génocide arménien.

Lire la suite

17 juillet 2008

Dr. Taner Akcam on the Armenian Genocide

PART I:
PART II:
PART III:
PART IV:

PART V:

Nationalisme turc en Belgique

15 juillet 2008

L'Imam de Van : antisémitisme à l'université turque ! (vidéo en langue turque) Imam Osman Gülaçar / Van 18.03.2007

Imam Osman Gülaçar / Van 18.03.2007

14 juillet 2008

Opération Némésis: TAALAT Pasha, le Hitler turc abattu par Soghomon Tehlirian

26 juin 2008

Le Parlement Hollandais se mobilise pour Ragip Zarakolu

PAYS-BAS:



Questions écrites sur la condamnation de Ragip Zarakolu

La Haye, le 20 Juin 2008

La Fédération des Organisations Arméniennes des Pays-Bas (FAON) a été informé aujourd’hui que les membres des quatre factions du Parlement néerlandais, à savoir l’Union chrétienne, le PSC, le VVD (libéral) et le CDA (Chrétiens Démocrates), ont soumis des questions écrites au Ministre des Affaires étrangères et au Secrétaire d’État des Affaires européennes sur la condamnation à cinq mois d’emprisonnement de l’éditeur turc Ragip Zarakolu pour publication d’un livre sur le génocide arménien.

Les questions écrites sont les suivantes :

1. Avez-vous relevé qu’un éditeur turc a été condamné à cinq mois de prison pour avoir publié un livre sur le génocide Arménien de 1915 ?

2. Quelle est votre opinion sur cette condamnation, qui est basée sur le très controversé article 301 du Code pénal turc ?

3. Les respectifs articles controversés du Code pénal turc ont été adaptés récemment dans le cadre d’une pression opérée par l’Union Européenne afin d’être mieux à même de garantir la liberté d’expression en Turquie, notamment en ce qui concerne le génocide arménien. Est-ce que cela signifie que l’application de ces amendements a juste été d’ordre cosmétique ? Que peut-on conclure sur la portée et le sens de l’article 301 après cette condamnation ?

4. Quelles sont les mesures que le Ministre a l’intention de prendre bilatéralement et dans le contexte de l’UE à l’adresse du gouvernement turc sur cette condamnation ?

5. Que signifie cette condamnation turque au mépris de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne et avec la Convention européenne sur les Droits de l’Homme ?

6. Quelles sont les conséquences de cette condamnation, selon le ministre, sur les négociations d’adhésion à l’UE avec la Turquie, compte tenu de la Motion 21501-20, Nr.. 270 présentée par l’ancien député Rouvoet et partisans, adoptée par l’Assemblée ?

D’autre part, Miklos Haraszti, Représentant de l’OSCE sur la liberté des médias, a condamné samedi 21 juin 2008 les cinq mois de prison infligés à l’éditeur turc Ragip Zarakolu pour "outrage aux institutions de la République turque" malgré le fait que l’article 301 du Code pénal turc a récemment été réformé.

“Il est consternant de constater que malgré les récents changements dans le droit, de graves obstacles à la liberté d’expression en Turquie demeurent.

Les gens sont toujours emprisonnés pour avoir publié des idées pacifiques », dit Haraszti. "La liberté de débat s’améliorera en Turquie que si le gouvernement cesse de tenter de contrôler le débat à priori. L’article 301 doit être supprimé définitivement"

Le 17 Juin, un tribunal d’Istanbul a condamné Zarakolu pour "outrage aux institutions de la République turque" pour la publication d’une traduction turque de "The Truth Will Set Free" (La Vérité nous libérera) de l’auteur britannique George Jerjian. Le livre évoque les massacres des Arméniens en 1915.

Jean Eckian

19 juin 2008

génocide arménien: Ragip zarakolu condamné à la prison !

630645303.jpgRagip Zarakolu a été reconnu coupable hier « d’avoir insulté les institutions de la république Turque » en vertu de l’article 301 du code pénal de la Turquie.

Cette loi controversée a été récemment reformée sous la pression de l’UE pour assurer la liberté de parole en Turquie.C’est le premier verdict depuis.

La sentence de M. Zarakolu semble confirmer les craintes les militants des droits de l’homme qui pensaient que la modification de la loi n’était simplement a déclaré Sarah Rainsford de la B.B.C. à Istanbul.

En avril il est devenu un crime d’insulter la nation turque, plutôt que le « Fait d’être turc ».

Mais insulter la nation turque peut toujours être punie jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

M. Zarakolu est passé en justice pour la publication d’un livre d’un auteur britannique George Jerjian sur le génocide des Arméniens sous l’Empire Ottoman en 1915.

En délivrant la sentence, le juge a dit à M. Zarakolu qu’il avait insulté la république turque et ses fondateurs.

Les poursuites contre M. Zarakolu n’ont pas été autorisées par le ministère turc de la Justice comme l’exige la réforme et Ragip Zarakolu a dit qu’il fera appel du verdict.

La sentence ne s’appliquera pas tant que l’appel n’est pas jugé.

À l’extérieur de la cour, M. Zarakolu a dit que telles décisions avaient fait taire beaucoup d’auteurs en Turquie, mais qu’il continuerait à défier les restrictions.

« J’attendais en partie ce résultat. Mais c’est une lutte pour la vérité et elle continuera. Je ne m’accepte pas en tant que coupable. C’est une condamnation de l’histoire officielle et du négationnisme » a-t-il dit.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu