Avertir le modérateur

17 novembre 2010

Turquie : des dizaines de journalistes poursuivis en justice

http://collectifvan.org/images/news/Nov_20101117_07_33_22.jpg

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Les organismes de contrôle des médias en Turquie avertissent qu’un nombre croissant de journalistes turcs font face, non seulement à une menace de procès et à des amendes pour leur travail, mais aussi à d’éventuelles peines de prison. Selon le International Press Institute, depuis le 30 septembre 2010, 50 personnes travaillant dans la presse ont été incarcérées dans des prisons turques et au moins 50 pourraient être condamnées à des peines de prison. Le climat d'intimidation a poussé la Commission européenne à accuser la Turquie de ne pas suffisamment garantir la liberté d'expression. Cela n’a pas incité le Conseil de l’Europe à reporter la présidence turque du Conseil de l’Europe à des jours meilleurs. Le 10.11.2010, la Turquie a en effet accédé à la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe pour les 6 prochains mois : cet organe garantit l'efficacité du système européen de protection des droits de l'homme. Le monde marche sur la tête. Le Collectif VAN vous livre la traduction de cet article en anglais publié sur le site CNN le 10 novembre 2010.

Lire la suite en cliquant sur le liant suivant: Des dizaines de journalistes poursuivis en justice en Turquie

19 octobre 2010

ALERTE TURQUIE: Ouverture du plus grand procès politique en Europe depuis les purges staliniennes

La démocratie au banc des accusés

Ouverture lundi 18 octobre du procès de Diyarbakir (sud est de la Turquie)

par Amitiés kurdes de Bretagne

http://kurde-moyen-orient.20minutes-blogs.fr/media/02/00/778066255.png

Le palais de justice de Diyarbakir n’est pas assez grand pour accueillir la Cour qui va juger les 151 prévenus du plus grand procès politique de l’histoire récente des pays européens et de ceux qui postulent à entrer dans l’Union européenne ; une nouvelle salle a été construite à cet effet mais ne pourra contenir que 80 auditeurs en dehors de la presse et des 300 avocats.

Le parti pro-kurde BDP (Partie de la Paix et de la Démocratie) s’organise et des tentes sont installées aux abords du palais "d’injustice" pour accueillir les militants et sympathisants du parti, ainsi que tous les amis étrangers.

Les Amitiés kurdes de Bretagne demandent à toutes les personnalités politiques, à tous les militants associatifs, politiques et syndicaux, d’adresser à M. le premier ministre de Turquie un mail ou un télégramme de protestation (avec copie aux Amitiés kurdes de Bretagne) en ces termes :

Recep Tayyip ERDOGAN

Premier Ministre

TBMM 06543 Bakanliklar

06573 Ankara/Turkiye

fax 00.90.312.417.04.76

receptayyip.erdogan@basbakanlik.gov.tr

Monsieur le Premier Ministre,

Je ne suis pas seul à penser que la Turquie se déshonore avec le procès des 151 personnalités kurdes qui s’est ouvert ce 18 octobre à Diyarbakir.

Je suis solidaire du peuple kurde dans ses luttes, ses épreuves, ses efforts de paix.

Je vous demande respectueusement l’arrêt immédiat des poursuites ainsi que la libération de tous les détenus politiques.


Sayin Basbakan

Kûrt siyasi sahsiyetlerine karsi 18 ekim de Diyarbakir da basliayan davayla, Turkiyenin bu konuda kendisini onursuzlandirdigini dusunuyorum ve boyle dusunen sadece ben degilim.

Ben kurt halkinin direnis mucadelesi ve baris baris çabalainin yanindayim. Bu sorusturmalarin derhal son bulmasini ve tum siyasi tutuklularin serbest birakilmasini talep ediyorum.

Saygilarimla



Signature


http://akbdrk.free.fr/spip.php?article280

http://akbdrk.free.fr/spip.php?article285

http://akbdrk.free.fr/spip.php?article288

http://akbdrk.free.fr/IMG/jpg/2010-10-01-Tribune2.jpg

29 août 2009

Les Juifs de Turquie et le Génocide Arménien

rifat.jpg

Un ouvrage à contre courant par le chercheur et historien indépendant Rifat Bali a été récemment publié en Turquie, déterrant des faits et des informations de première main qui illustre à coup sûr la façon dont les institutions font du chantage auprès des représentants de la communauté juive et à travers eux les organisations juives des Etats-Unis - pour assurer leur soutien contre la campagne arménienne de reconnaissance du génocide. Le titre du livre, Devlet’in Omek Yurtaslanri - Cumhuriyet YillanndaTurkiye Yahudilen 1950-2003 , peut être à peu près traduit en anglais en "Les Citoyens Modèle de l’Etat - Les Juifs de Turquie dans la Période Républicaine 1950-2003" (je m’en référerai au livre, dans cet article, par "Les Citoyens Modèles").

Ce livre est le produit d’un méticuleux travail effectué par Rifat N. Bali (1) au cours de nombreuses années dans à peu près 15 centres d’archives dans le monde, dont les Archives Juives d’Amérique (Cincinnati, Ohio), les Archives Internationales B"nai B"rith (Washington, D.C.), l’Administration des Archives Nationales et des Enregistrements (Maryland), les Archives Nationales Israéliennes (Jérusalem), les Archives Sionistes Centrales (Jérusalem), les Archives d’Etat Turques (Ankara), des archives publiques à Tel Aviv, des archives privées (telles celles de Manajans Thompson A.S., une agence de publicité basée à Istanbul. Ainsi que ses archives personnelles. Il a aussi parcouru des centaines de livres, thèses et articles en turc et en d’autres langues, et interviewé de nombreuses personnes.


Lire la suite

28 août 2009

La Turquie, les Juifs et l’Holocauste

corinne gustadat.jpg
Le chroniqueur américain Harut Sassounian publie dans le journal US The California Courier, son éditorial du 4 juin 2009, intitulé « Une historienne allemande dévoile la propagande turque sur les juifs ». Il le consacre aux travaux de l’historienne allemande Corry Guttstadt qui a récemment publié une étude complète de 520 pages sur les actes répréhensibles de la Turquie pendant l’Holocauste. Le titre en allemand du livre est : “Die Turkei, die Juden und der Holocaust” (La Turquie, les Juifs et l’Holocauste). Harut Sassounian introduit son article en ces termes : « Pendant des années, le gouvernement turc et ses propagandistes attitrés ont prétendu que tout au long de l’histoire les juifs ont été bien traités en Turquie. Comme ces dernières années, la Turquie a subi une intense pression internationale pour reconnaitre le génocide arménien, les responsables turcs ont décidé de présenter une image plus positive de leur pays ». Le Collectif VAN vous propose une traduction de l’éditorial, composé pour l’essentiel des citations de l’historienne allemande Corry Guttstadt. Nous vous suggérons également de relire pour l’occasion la traduction de l’article du journal turc Taraf : « Le mythe des Schindlers turcs ». Et pour finir, une petite note bien actuelle : selon un sondage publié dimanche 31 mai 2009 par le quotidien Milliyet en Turquie, 64% des Turcs refuseraient d’avoir des Juifs pour voisins.

Lire la suite

02 décembre 2008

Le génocide des Arméniens : Un écrivain italien menacé de mort

http://www.armenews.com/IMG/arton47047-480x289.jpg

Le journaliste-écrivain génois Alberto Rosselli comme Roberto Saviano, auteur de "Gomorra" est menacé de mort annonce la presse italienne. Alberto Rosselli a écrit « L’olocausto armeno » (L’holocauste arménien) un livre publié par les Editions Solfanelli de Chieti.

Le livre publié en petit format est constitué de 96 pages et est vendu au prix de 7,50 euros.

« Le livre - a déclaré Alberto Rosselli - est sorti en 2007. Après quelques mois j’ai commencé à recevoir des coups de fils menaçants, soit directement, soit via ma femme. Des voix toujours différentes disaient que nous étions des bâtards, qu’ils allaient nous tuer et ainsi de suite. Et aux coups de téléphone suivirent même des messages par email sur un même ton. J’ai déposé plainte à la police mais cela fut inutile. Il semble, en effet, que les coups de téléphone viennent de l’etranger, ainsi que l’email. En pratique, ils me suggèrèrent de laisser tomber et de ne pas donner une valeur excessive à la chose. Le problème est que ces monsieurs se révèlent connaître parfaitement mes mouvements et ceux de ma femme. Ils savent même que j’ai un chien et comment il s’appelle. Et ceci peut signifier seulement une chose : depuis un an ils me contrôlent de visu ».

La situation qui a le plus effrayé Alberto Rosselli s’est produite samedi 27 septembre, c’est-à-dire le jour au cours duquel à Anguillara Sabazia, ville agréable sur le lac de Bracciano il recevait le Prix littéraire international Arché pour son livre « L’olocausto armeno ».

Dans l’après-midi, pendant qu’il se trouvait dans un auberge, une voix avec accent étranger l’a appelé au téléphone de sa chambre et encore une fois l’a menacé de mort en le couvrant d’insultes. La dernière fois qu’il a reçu ces menaces a été le dimanche 26 octobre, sur son portable pendant qu’il se rendait au Palais Tursi pour participer à un débat organisé par le sénateur Enrico Musso (Pdl) sur le projet de construire une mosquée à Genova.

14 septembre 2008

Temel Demirer victime du négationnisme d'Etat turc

Génocide des Arméniens : le ministère turc de la justice donne la permission de poursuivre Temel Demirer

samedi13 septembre 2008

Le ministère turc de la justice a donné sa permission pour que le système judiciaire lance des poursuites contre l’écrivain Temel Demirer en vertu de l’article 301 du code pénal turc suite à sa déclaration à la presse à Ankara le lendemain du meurtre de Hrant Dink disant que le journaliste n’avait pas seulement été tué parce qu’il était arménien, mais aussi parce qu’il avait parlé du génocide arménien.

Lire la suite

04 septembre 2008

Armenian Genocide deniers are eviscerated

17 juillet 2008

Dr. Taner Akcam on the Armenian Genocide

PART I:
PART II:
PART III:
PART IV:

PART V:

Nationalisme turc en Belgique

15 juillet 2008

RACISME & NATIONALISME TURCS

Un Oeil sur la Planète - nationalisme turc (1/2)

 

 

Un Oeil sur la Planète - nationalisme turc (2/2)

ULTRANATIONALISME TURC AU QUOTIDIEN

Le prix Nobel de littérature Oran Pamuk et le Génocide arménien (VIDEO en ANGLAIS)

 

14 juillet 2008

Opération Némésis: TAALAT Pasha, le Hitler turc abattu par Soghomon Tehlirian

26 juin 2008

Le Parlement Hollandais se mobilise pour Ragip Zarakolu

PAYS-BAS:



Questions écrites sur la condamnation de Ragip Zarakolu

La Haye, le 20 Juin 2008

La Fédération des Organisations Arméniennes des Pays-Bas (FAON) a été informé aujourd’hui que les membres des quatre factions du Parlement néerlandais, à savoir l’Union chrétienne, le PSC, le VVD (libéral) et le CDA (Chrétiens Démocrates), ont soumis des questions écrites au Ministre des Affaires étrangères et au Secrétaire d’État des Affaires européennes sur la condamnation à cinq mois d’emprisonnement de l’éditeur turc Ragip Zarakolu pour publication d’un livre sur le génocide arménien.

Les questions écrites sont les suivantes :

1. Avez-vous relevé qu’un éditeur turc a été condamné à cinq mois de prison pour avoir publié un livre sur le génocide Arménien de 1915 ?

2. Quelle est votre opinion sur cette condamnation, qui est basée sur le très controversé article 301 du Code pénal turc ?

3. Les respectifs articles controversés du Code pénal turc ont été adaptés récemment dans le cadre d’une pression opérée par l’Union Européenne afin d’être mieux à même de garantir la liberté d’expression en Turquie, notamment en ce qui concerne le génocide arménien. Est-ce que cela signifie que l’application de ces amendements a juste été d’ordre cosmétique ? Que peut-on conclure sur la portée et le sens de l’article 301 après cette condamnation ?

4. Quelles sont les mesures que le Ministre a l’intention de prendre bilatéralement et dans le contexte de l’UE à l’adresse du gouvernement turc sur cette condamnation ?

5. Que signifie cette condamnation turque au mépris de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne et avec la Convention européenne sur les Droits de l’Homme ?

6. Quelles sont les conséquences de cette condamnation, selon le ministre, sur les négociations d’adhésion à l’UE avec la Turquie, compte tenu de la Motion 21501-20, Nr.. 270 présentée par l’ancien député Rouvoet et partisans, adoptée par l’Assemblée ?

D’autre part, Miklos Haraszti, Représentant de l’OSCE sur la liberté des médias, a condamné samedi 21 juin 2008 les cinq mois de prison infligés à l’éditeur turc Ragip Zarakolu pour "outrage aux institutions de la République turque" malgré le fait que l’article 301 du Code pénal turc a récemment été réformé.

“Il est consternant de constater que malgré les récents changements dans le droit, de graves obstacles à la liberté d’expression en Turquie demeurent.

Les gens sont toujours emprisonnés pour avoir publié des idées pacifiques », dit Haraszti. "La liberté de débat s’améliorera en Turquie que si le gouvernement cesse de tenter de contrôler le débat à priori. L’article 301 doit être supprimé définitivement"

Le 17 Juin, un tribunal d’Istanbul a condamné Zarakolu pour "outrage aux institutions de la République turque" pour la publication d’une traduction turque de "The Truth Will Set Free" (La Vérité nous libérera) de l’auteur britannique George Jerjian. Le livre évoque les massacres des Arméniens en 1915.

Jean Eckian

19 juin 2008

génocide arménien: Ragip zarakolu condamné à la prison !

630645303.jpgRagip Zarakolu a été reconnu coupable hier « d’avoir insulté les institutions de la république Turque » en vertu de l’article 301 du code pénal de la Turquie.

Cette loi controversée a été récemment reformée sous la pression de l’UE pour assurer la liberté de parole en Turquie.C’est le premier verdict depuis.

La sentence de M. Zarakolu semble confirmer les craintes les militants des droits de l’homme qui pensaient que la modification de la loi n’était simplement a déclaré Sarah Rainsford de la B.B.C. à Istanbul.

En avril il est devenu un crime d’insulter la nation turque, plutôt que le « Fait d’être turc ».

Mais insulter la nation turque peut toujours être punie jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

M. Zarakolu est passé en justice pour la publication d’un livre d’un auteur britannique George Jerjian sur le génocide des Arméniens sous l’Empire Ottoman en 1915.

En délivrant la sentence, le juge a dit à M. Zarakolu qu’il avait insulté la république turque et ses fondateurs.

Les poursuites contre M. Zarakolu n’ont pas été autorisées par le ministère turc de la Justice comme l’exige la réforme et Ragip Zarakolu a dit qu’il fera appel du verdict.

La sentence ne s’appliquera pas tant que l’appel n’est pas jugé.

À l’extérieur de la cour, M. Zarakolu a dit que telles décisions avaient fait taire beaucoup d’auteurs en Turquie, mais qu’il continuerait à défier les restrictions.

« J’attendais en partie ce résultat. Mais c’est une lutte pour la vérité et elle continuera. Je ne m’accepte pas en tant que coupable. C’est une condamnation de l’histoire officielle et du négationnisme » a-t-il dit.

08 mars 2008

NEGATIONNISME: USA : Bernard-Henri Lévy évoque le génocide des Arméniens

9294ccf34e51b99b637e4e285007b909.jpgNEGATIONNISME USA :

Bernard-Henri Lévy évoque le génocide des Arméniens

 

A l’occasion d’une conférence donnée cette semaine Bernard-Henri Levy a évoqué le négationnisme du génocide des Arméniens dans les médias américains. Voici l’un des articles publiés à cette occasion.

Traduction Gilbert Béguian

Article publié dans le New York Sun

Débat de Lévy sur l’Islamisme, le Génocide

Conférences

Par KATE TAYLOR

4 mars 2008

Dans un discours demain soir au 92nd Street Y, le célèbre philosophe français Bernard Henry Lévy soutiendra que l’extrémisme islamique est un descendant direct des formes du fascisme et constitue aujourd’hui la plus grande menace pour les Juifs.

Dans une interview la semaine passée, M. Lévy disait : « quand on réalise, dans le programme du Hamas » ou du Hezbollah, « à quel point leur relation avec les Juifs repose sur les notions de sang et de race, [et] avec quel sérieux ils prennent ‘le Protocole des Sages de Sion’ - on constate que le contenu de leur idéologie et leur inspiration sont très similaires au contenu de l’idéologie nazie ».


28 février 2008

Un film turc antisémite et antiaméricain remporte un grand succés auprès des Turcs d'Allemagne


362de789d3d918c98e17624af2867ab5.jpgMi-Rambo mi-James Bond, Polat Alemdar fait salle comble parmi les Turcs d'Allemagne, qui ont été un quart de million en dix jours à envahir les cinémas pour suivre l'agent secret d'Ankara, engagé dans une lutte implacable contre l'incarnation du Mal, les Américains en Irak. Nationaliste à l'excès, violemment anti-américain et antisémite, le film turc "La Vallée des loups" a suscité des critiques dans la classe politique. Edmund Stoiber, le ministre président CSU de Bavière, le juge «irresponsable», car «fait le jeu des radicaux» parmi les quelque 2,6 millions de Turcs immigrés. Charlotte Knobloch, vice-présidente du Conseil central des juifs, veut qu'il soit «déprogrammé».



Le metteur en scène Serdar Akar ne fait pas dans la nuance. D'un côté, tout est bon, noble et humaniste, bref turc et, accessoirement, musulman, comme le cheikh Abdurrahman, qui invoque Allah pour condamner les attentats suicides de ses ouailles. A l'opposé, tout ce qui est américain est veule, assoiffé de sang. Et surtout Sam Marshall, le chef des forces d'occupation qui fait raser un village pour tenter de capturer son adversaire. Polat Alemdar, le tuera d'un coup de poignard recourbé, symbole du triomphe du croissant sur la croix.

Le film est montré dans une soixantaine de salles depuis le 9 février. A sa sortie à Ankara, il a été applaudi par «la moitié du Parlement», relève le quotidien Süddeutsche Zeitung. De quoi susciter quelques interrogations sur la perspective d'adhésion du pays à l'UE.


Pierre Bocev,
pour le Figaro
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu